La maison mère de Leboncoin rachète les petites annonces d’eBay pour 8 milliards d’euros

La maison mère de Leboncoin rachète les petites annonces d’eBay pour 8 milliards d’euros


Le spécialiste norvégien des annonces en ligne Adevinta, maison mère de Leboncoin, a annoncé, mardi 21 juillet, le rachat des actifs du géant américain eBay dans ce domaine pour près de 9,2 milliards de dollars, soit 8 milliards d’euros, revendiquant la naissance du numéro un mondial du secteur.

Pour prendre le contrôle d’eBay Classified Groups qui inclut notamment les sites Gumtree et Kijiji, Adevinta va verser à eBay 2,5 milliards de dollars en numéraire et 540 millions d’actions correspondant à 44 % de son capital, a annoncé l’entreprise norvégienne dans un communiqué.

« Avec l’acquisition d’eBay Classifieds Group, Adevinta devient la plus grande entreprise de petites annonces en ligne au monde, avec un portefeuille unique de grandes marques de marchés » en ligne, a fait valoir le directeur général du groupe, Rolv Erik Ryssdal. La crise sanitaire déclenchée par le nouveau coronavirus a accéléré la migration des consommateurs vers les achats en ligne alors que, dans de nombreux pays, les magasins ont dû tirer le rideau temporairement, voire définitivement.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Leboncoin s’attaque à l’emploi des cadres

Chiffre d’affaires combiné de 1,8 milliard de dollars

Ensemble, selon Adevinta, les deux groupes seront leaders dans 20 pays. En 2019, leur chiffre d’affaires combiné était de 1,8 milliard de dollars – sensiblement plus que leurs poursuivants immédiats, Axel Springer Classifieds (1,33 milliard) et Prosus Classifieds (1,28 milliard) – et leur résultat brut d’exploitation (EBITDA) proche de 600 millions de dollars. Les synergies attendues du rachat sont comprises entre 150 et 185 millions de dollars au niveau de l’EBITDA au bout de trois ans. Des chiffres jugés ambitieux par les analystes.

Grâce aux importantes liquidités générées par ses activités, Adevinta dit vouloir continuer de grossir. « Je suis certain que nous saisirons les opportunités de consolider davantage le secteur dans les années à venir, mais on est là dans le moyen terme », a expliqué M. Ryssdal.

Né l’an dernier d’une scission avec le groupe de médias Schibsted, qui restait jusqu’ici son actionnaire majoritaire avec environ 59 % du capital, Adevinta est déjà présent dans 15 pays en Europe – avec sa pépite Leboncoin en France –, en Amérique latine et en Afrique du Nord. Si sa part descendra à 33 % des actions ordinaires à l’issue de la transaction, Schibsted restera le principal maître à bord, au moins dans un premier temps, avec environ 39,5 % des droits de vote alors que ceux d’eBay seront plafonnés à 33,3 %.

La moitié du chiffre d’affaires d’Adevinta en France

« Cette cession crée de la valeur à court et long termes pour les actionnaires et les clients tout en nous permettant de récolter le futur potentiel de l’activité Petites Annonces », a souligné le directeur général d’eBay, Jamie Iannone. L’opération doit être bouclée d’ici au premier trimestre 2021. Elle a été accueillie avec enthousiasme à la Bourse d’Oslo, où les actions Adevinta et Schibsted bondissaient respectivement de 37 % et 20 % à la mi-journée, après avoir été suspendues pendant plus de vingt-quatre heures dans l’attente de l’annonce. De l’autre côté de l’Atlantique, le titre eBay avait clôturé en hausse de 0,58 % lundi.

La France, où il possède entre autres Leboncoin et L’Argus, représente actuellement environ la moitié du chiffre d’affaires global d’Adevinta et l’essentiel de ses bénéfices. Outre Gumtree et Kijiji, la branche d’eBay dans les annonces en ligne comprend des sites comme Mobile.de, Marktplaats, dba, Bilbasen, 2dehands, 2ememain, Vivanuncios, Automobile.it, Motors.co.uk, Autotrader et Carsguide en Australie, ou encore eBay Kleinanzeigen.

Selon plusieurs médias anglo-saxons, Prosus et un consortium comprenant notamment les fonds Blackstone et Hellman & Friedman étaient également en lice pour le rachat. Schibsted reprend lui en direct les activités de petites annonces d’eBay au Danemark, pour 330 millions de dollars, réduisant la dépense en numéraire d’Adevinta à 2,17 milliards de dollars.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Vingt-cinq ans après, Amazon et eBay existent toujours, mais ils ne jouent plus dans la même cour »

Le Monde avec AFP



Lien de l’article original

Laisser un commentaire