date de sortie, nouveautés, Mac compatibles

date de sortie, nouveautés, Mac compatibles


MACOS MONTEREY. Le nouveau système d’exploitation d’Apple débarque aujourd’hui avec son lot de nouveautés. S’il accompagne la sortie des MacBook Pro M1 Pro et Max, il est compatible avec de très nombreux modèles.

La nouvelle mouture de macOS est prête. Comme on en a maintenant l’habitude, elle porte le nom d’un lieu en Californie: il s’agit cette fois de la ville de Monterey, située à une quarantaine de kilomètres au nord de Big Sur, la région montagneuse qui avait servi de patronyme à la version précédente du système des Mac. Et comme il faut désormais en prendre également l’habitude, Monterey est l’occasion pour macOS de changer de numéro : fini le temps de la liste presque infinie des macOS X (prononcez 10). Après macOS 11 Big Sur, voici donc macOS 12 Monterey. Et pour être précis, même si vous faites partie des tout premiers à installer Monterey, c’est la version 12.0.1 que vous obtiendrez. Comme si Apple avait eu besoin de faire une mise à jour avant même de rendre son système disponible auprès du grand public.

Il faut dire que le développement du système n’a semble-t-il pas été sans mal. Tout au long de l’été et jusque dans les derniers jours avant la sortie officielle, les préversions de Monterey se sont succédées pour apporter des modifications et aussi retirer des fonctions qui avaient pourtant été annoncées lors de la conférence des développeurs d’Apple, la fameuse WWDC, au mois de juin. La navigateur Safari par exemple a subi de nombreuses transformations pour finalement revenir à un design plus classique. Quant à la fonction Shareplay, qui permet par exemple de regarder à plusieurs, chacun chez mais de manière parfaitement synchronisée le même épisode d’une série télé via un appel Facetime, elle a été repoussée à plus tard. Peut-être pour la version 12.1 de macOS, vu que SharePlay est également prévu pour la version 15.1 d’iOS (voir notre article).

Cela ne signifie pas pour autant que Monterey n’apporte aucune nouveauté au contraire. Citons pêle-mêle les groupes d’onglets dans Safari, les nouvelles fonctions de protection de la vie privée, le mode Concentration synchronisé entre tous vos appareils, l’incroyable Texte en direct permettant de copier/coller du texte depuis n’importe quelle image, les appels Facetime même avec des correspondants ne disposant pas de produits Apple (lire FaceTime iOS 15 : appeler des utilisateurs Android ou Windows), son spatial, etc. Nous les détaillons un peu plus loin.

Quelle est la date de sortie de macOS Monterey ?

Apple a attendu la présentation des nouveaux MacBook Pro à puce M1 Pro et M1 Max (voir notre article) pour annoncer, enfin, la date de disponibilité de macOS 12 Monterey, fixée donc au lundi 25 octobre 2021. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer cette date qui peut sembler tardive alors que mac OS a tendance à suivre de près les nouvelles versions d’iOS. Il y a tout d’abord les modifications de dernière minute que nous avons évoqué plus haut. Et puis aussi le fait qu’une version finale de macOS 12 Monterey aurait probablement révéler officiellement à tout le monde l’apparition d’une encoche similaire à celle des iPhone sur les écran des nouveaux MacBook Pro 14 et 16 pouces présentés le 18 octobre. Le secret ayant été dévoilé, plus rien ne s’oppose à la sorte de macOS 12, évidemment installé par défaut sur ces nouvelles machines, mais également disponible pour un très grand nombre de Mac.

Quels sont les Mac compatibles avec macOS Monterey ?

Avec les nouveaux MacBook Pro à puce M1 Pro et M1 Max, Apple a franchi une étape supplémentaire dans la transition de toutes ses machines vers des processeurs « maison ». On remarque d’ailleurs que contrairement au Mac mini, il n’y a plus aucun appareil à processeur Intel dans la gamme des ordinateurs portables d’Apple. Mais cela ne signifie pas pour autant que macOS 12 Monterey soit uniquement réservé aux M1, M1 Pro et M1 Max. Fidèle à sa démarche de longévité, Apple a prévu de conserver la compatibilité Intel de ses versions successives de macOS pendant plusieurs années. Ce qui explique que la liste des Mac compatibles avec Monterey soit encore très longue, comme on peut le voir ci-dessous. On note tout de même que les MacBook Air de 2013 et les iMac de 2014 étaient encore compatibles avec macOS 11 Big Sur, alors que Monterey n’accepte aucun iMac ou MacBook Air d’avant 2015 :

  • iMac depuis 2015
  • MacBook Air depuis 2015
  • MacBook Pro depuis 2015
  • Mac mini depuis 2014
  • iMac Pro depuis 2017
  • Mac Pro depuis 2013
  • MacBook depuis 2016
  • Et, bien sûr, tous les Mac équipés du processeur M1, M1 Pro et M1 Max.

Quelles sont les principales nouveautés de macOS Monterey ?

Si vous utilisez déjà macOS 11 Big Sur, vous vous retrouverez facilement dans Monterey qui en reprend l’interface graphique quasiment sans changement. On y retrouve par exemple les effets de semi-transparence des menus déroulants et de certaines zones de fenêtres et l’aspect globalement coloré et les coins arrondis par exemple. Quant aux nouvelles fonctions, vous en connaissez sûrement déjà quelques-unes si vous avez détaillé celles apparues dans iOS 15 et iPadOS 15 : c’est désormais une habitude chez Apple de tenter de rapprocher le plus possible le Mac des appareils tactiles de la marque pour proposer un ensemble toujours plus cohérent. Nous le signalerons à chaque fois.

Les groupes d’onglets dans Safari 

Vous aviez abandonné Safari au profit d’un autre navigateur Internet pour votre utilisation du Web au quotidien ? Cette nouvelle fonction pourrait bien vous faire revenir dans le giron du navigateur d’Apple, surtout si vous avez l’habitude d’ouvrir de nombreuses pages Web en même temps. Le principe est simple : plutôt que d’ouvrir toutes les pages dans des onglets les uns à côté des autres au risque de ne plus pouvoir les distinguer, vous pouvez par exemple créer des collections par thème au sein de groupes d’onglets que vous créez et modifiez comme bon vous semble. Notez que cette fonction n’est pas unique à Monterey mais liée à la version 15 de Safari qui est aussi disponible pour Big Sur (maOS 11) et Catalina (macOS 10.15). 

  • Pour en profiter facilement, commencez par afficher la barre latérale de Safari, via le bouton situé juste à droite des trois boutons vert, jaune et rouge dans le coin supérieur gauche de la fenêtre. La première section qui s’affiche en haut de la colonne concerne justement les groupes d’onglets. La première ligne s’appelle tout simplement « onglets », précédée du nombre d’onglets ouverts. Bref il s’agit de la barre d’onglets que vous avez déjà l’habitude d’utiliser.

  • Pour créer un groupe d’onglet, cliquez sur les deux carrées superposés munis d’un signe « + ». Un petit menu s’affiche et vous propose de créer un groupe d’onglets vide ou bien contenant tous les onglets déjà ouverts. à vous de choisir. Vous pouvez créer autant de groupes qu’il vous plaît, en leur donnant à chacun un nom différent.

  • Ensuite, il vous suffit de cliquer sur le nom du groupe pour ouvrir tous les onglets qu’il contient. C’est vraiment pratique et plus rapide et agréable qu’un simple groupe de Favoris.

  • Plus fort encore, tous les groupes d’onglets que vous avez créés en leur donnant un nom se synchronisent entre tous vos appareils munis de macOS 12 Monterey, iOS 15 ou iPadOS 15. Seul le groupe par défaut que l’on ne repère que par le nombre d’onglets ouverts comme évoqué plus haut, reste propre à chacun de vos appareils. Vous pouvez ainsi facilement avoir tout à la fois des collections d’onglets disponibles partout et des pages spécifiques à chacun de vos appareils.

Monterey, macOS 12, est disponible depuis le 25 octobre 2021. Comme pour un iPhone ou un iPad, la mise à jour est gratuite et très simple à installer. Tellement même que votre Mac vous préviendra de la disponibilité de la mise à jour s’il est compatible. Il le fera notamment en affichant une pastille rouge avec un petit 1 au centre au-dessus de l’icône des Préférences Système dans le Dock, comme pour toutes les mises à jour.

  • Dans la plupart des cas, la fonction de mise à jour automatique de votre Mac est activée. Cela signifie que votre machine aura déjà téléchargé la nouvelle version de macOS avant de vous proposer de l’installer. Dans ce cas, une fenêtre s’affiche au centre de l’écran pour vous permettre de lancer la procédure. On voit ici la mention « beta » qui n’apparaît que lorsque l’on installe une des préversions du système. Cela se sera pas le cas avec la version finale officielle. 
  • Si vous n’aviez pas la possibilité de procéder à l’installation au moment où votre Mac vous l’a proposé, et que vous avez donc fermé cette fenêtre, pas de problème : il vous suffit de vous rendre dans le dossier Applications de votre Mac pour double-cliquer sur l’application Installer macOS Monterey et relancer la procédure d’installation.
  • Il vous suffira ensuite de patienter prendra quelques dizaines de minutes, le temps nécessaire dépendant pour une bonne part de la génération de votre Mac et donc de la vitesse de son espace de stockage. Le Mac redémarrera une fois ou deux. Une fois l’installation terminée, vous devrez suivre quelques étapes de mise en route pour, par exemple, accepter les nouvelles conditions d’utilisation, activer Siri ou pas, ou encore de valider la connexion à votre compte Apple/iCloud. C’est tout, vous voici devant macOS 12 Monterey avec toutes vos données et vos réglages précédents.
  • Naturellement, il est plus que conseillé de procéder à une sauvegarde totale de votre Mac avant d’effectuer cette mise à jour. N’hésitez pas. à profiter de la fonction Time Machine, parfaitement adaptée et très sûre. Lisez donc notre article sur le sujet pour tout savoir comment exploiter au mieux cette fonction de sauvegarde de vos données, aussi bien avant une grosse mise à jour comme celle-ci que pour protéger vos précieux fichiers au quotidien.

Faut-il passer à macOS Monterey tout de suite ?

Comme pour toute nouvelle version majeure d’un système, la prudence est de mise. Mieux vaut ne pas se précipiter pour faire la mise à jour sur votre machine principale, par exemple. Laissez le temps aux plus aventureux de découvrir les bugs et autres problèmes qui pourraient sinon paralyser votre travail, du moins vous agacer. Certains professionnels décrivent même la conduite à tenir de la façon suivante, avec un sourire en coin naturellement : en cas de mise à jour majeure, attendez la première mise à jour de correction, puis attendez encore la mise à jour suivante qui corrige les problèmes créés par la première mise à jour. Et là, vous pouvez y aller, normalement sans trop de souci. Il faut dire que la toute première mouture d’iOS 15 était arrivée avec son lot de petits problèmes irritants, voire de fonctions inopérantes (lire notre article). Avec la version 15.0.2, tout est rentré dans l’ordre. Tiens, ça nous rappelle le dicton évoqué ci-dessus, non ? Autrement dit, à moins qu’une des nouvelles fonctions que nous avons évoqué plus haut vous soit parfaitement indispensable, patientez donc quelques jours ou quelques semaines, le temps que les derniers problèmes soient découverts et corrigés. Votre tranquillité d’esprit vaut bien un peut de patience.



Lien de l’article original

Laisser un commentaire